L'asie et la création d'oeuvre littéraire

Tout ce qui ne rentre pas dans les autres catégories.
Avatar de l’utilisateur
Kenshins
Moussaillon
Messages : 87
Inscription : mar. mai 26, 2009 1:09 pm
Localisation : En Albion

L'asie et la création d'oeuvre littéraire

Messagepar Kenshins » mar. août 07, 2018 2:29 pm

J'aimerai revenir sur un fait qui depuis longtemps m'embête dans les oeuvres littéraire asiatique (manga,manhwa,light novel,web novel,ect...).

Je précise juste que je ne suis pas un expert et que ce n'est que du ressenti et je suis tout a fait conscient qu'il y a de très bonne oeuvre qui arrivent a se terminer de belle manière et qu'il ne faut pas englober la totalité. Je ne parlerai que des choses qui ne me plaisent pas et des points négatifs que je juge pertinent.

Les auteurs asiatiques ne savent pas écrire des histoires longues, souvent on commence une histoire et le début est très bien écrit et intéressant puis vient la désillusion et l'histoire finit tranché a un certain chapitre pour devenir de plus en plus mauvais.
Les fins finissent souvent bâclés du a plusieurs facteurs : pression de l'édition pour finir plus rapidement, lassitude de l'auteur du a son oeuvre qui ne le motive plus (problème lié au fait qu'on pousse les auteurs a se lancer sans entrevoir les maillons de l'histoire a l'avance) ,manque de connaissance lié a l'écriture (pas assez de diversité, souvent on voit toujours les mêmes schéma préétabli par le système il n'y a que très peu d'innovation), auto pression de l'auteur qui veut faire plaisir au lectorat et qui ne suis pas ses envies premières... j'en passe et des meilleurs.

Les meilleurs auteurs sont ceux qui font un travail de recherche sur leur oeuvre : prenons l'exemple de one piece vu qu'on est sur un forum dédié > oda s'inspire de la vie réelle, du cinéma, de la littérature européenne et asiatique, de la mythologie, la science, ect... concrètement il recherche toujours les informations qu'il juge utile a son oeuvre d'une part c'est bénéfique a l'image mais aussi a l'écriture.
La on en vient a un soucis de taille qui est souvent le précurseur des oeuvres raté : l'auteur ne se concentre que sur son univers au lieu de faire comme oda et pioché a droite a gauche pour essayer de rendre son propre univers cohérent et riche.

J'ai d'autres choses a dire mais n'arrivant pas a l'exprimer correctement je vais passer sur un petit tableau de la boude et cité avec des exemples quelques cas ou j'ai juger que l'auteur avait merder.

manga :

Enfer et paradis et Air gear : Le cas Oh great! c'est avec lui que j'ai pris mes première déception, ses deux oeuvres ont un début remarquable tant sur l'histoire que la cohérence il y a une réelle recherche d'un concept qui parait vrai sans trop en faire puis vient une coupure brutale ou toute la cohérence de l'univers est balayé au profit d'une guerre de puissance jamais expliquer et toujours surenchérit. L'histoire et l'exploitation des ingénieries des combats ,le travail d'écriture et de recherche tout est enterré pour ne faire que : puissance vs puissance. Deja a l'image c'est pas ouf il y a trop d'effet et ensuite a l'écriture a force de vouloir faire plaisir a deux pelos qui s'astique la bite dans le métro a perdu tout sens, toutes les choses interessantes de l'univers sont oublier.

Sun-Ken-Rock : On dirait presque que c'est pas le même auteur qui a écrit les derniers tomes tant l'histoire est pourrit, tout le developpement des personnages sur les dizaines de tomes avant est oublier, on part sur des délires non expliqués juste pour faire sensationnel et pour terminer on gâche totalement le personnage féminin principal ce qui donne lieu a un tome de fin sans gout comme si tu manger du gravier, la fin de l'histoire est acheminé en mode je fais entrer en scène tout les personnages que je peux sans les exploiter, je fais détruire tout leur background pour le fun et je fais une fin que personne n'attendais alors oui personne l'attendais et j'espère que tu n'écriras plus jamais d'histoire, on le voit avec dr stone quand il fait que dessiné c'est juste de la frappe alors t'embête pas tout le monde est pas fait pour écrire des histoires.

mention spéciale a des oeuvres ou je n'ai pas envie de débattre : naruto,bleach,beelzebub,shaman king,gantz,yuyu hakusho,get backers, encore une fois j'en passe et des pires.

web novel :

alors la on entre dans ma principale source de consommation cet a dire les romans publié sur internet que ce soit amateur ou professionnel tout le monde est dans le même panier presque.
Enorme manque de diversité dans l'écriture une fois sur deux l'histoire est une renaissance d'un personnage dans un autre monde/univers avec des histoires de cultivation sans fin et jamais bien expliqué sans cesse dans la surenchère de puissance qui ne donne aucune sensation au combat ,aucun n'est passionnant et on n'en retiendra souvent jamais de bon souvenir, les trop nombreuses répétitions les auteurs ont cet tendance a se donner le devoir d' expliquer tout ce qu'ils ont déjà écrit ça donne l'impression d'être pris pour un teubé et de faire du remplissage de chapitre façon merdique si sur 3500 mots par chapitre t'a déjà 600 mots de répétitions a chaque fois c'est lourd.
Les harems, pitiés stop, une relations sentimentale ça s'écrit en profondeur vous pouvez pas introduire des meufs/mecs sans rien derrière et les faire tomber amoureux/seuses du MC juste comme ça, c'est comme si les auteurs n'avaient jamais regarder de romances ni eu de relations sentimentale dans leur vie, si tu sais pas en parler ne fait rien...
Restons sur le thème de la romances parce que c'est raté dans presque toutes les oeuvres qui en parlent : si vous faites une relation triangulaire ou plus dans le cas du harems il faut que vos personnages soit tous différents les uns des autres, que ce soit par le physique ou psychologique, souvent tu te retrouve avec des personnages féminins ou masculins qui se ressemble tous et comme ta pas de didascalie comme dans les romans européen bah tu sais même plus qui parlent c'est une catastrophe.
Encore une fois restons dans la romance : un viol random ne DONNE PAS DE SENTIMENT AMOUREUX BANDE DE FDP ,le syndrome de stockholm c'est pendant une période prolongée, si demain tu te fais violer dans la rue par un inconnu tu ne tombe pas in love, et dans 70% des putains de web novel t'a un ou plusieurs personnages comme ça, a croire que c'est une banalité en Asie, NON c'est juste vos délires de mec impopulaire...
Aucune originalité, aucune inspiration, aucune prise de risque dans les oeuvres, très souvent ça commence bien les 50 premiers chapitre (précisons que les oeuvres chinoises sont entre 1000 et 3000 chapitre, les oeuvres coréennes entre 100 a 300 et les oeuvres japonaise entre 200 a 600) on ne développe jamais l'univers étendus pourtant c'est une des grandes bases dans une oeuvre, t'a l'impression que l'univers ne vie que part le héros, on ne donne jamais trop d'informations sur ce que l'on développe et pour finir on s'en fiche de la cohérence toujours remettre en cause tout ce que l'auteur a écrit au début de son histoire...
Autre soucis majeure c'est le développement des personnages secondaires, souvent ils ont droit a un beau background et ils sont autant dans l'histoire que les MC jusqu'a ce que l'auteur s'en lasse et les jette puis en recréer de nouveau fait pareil les développe et les jette et ça jusqu'a la fin de l'histoire youpi..


voilà j'ai passer mon petit coup de gueule si vous voulez participez au débat hésitez pas je suis curieux de voir vos avis et exemple. Encore une fois je ne fais pas de généralité mais c'est le système qui me fait chier. Mes excuses pour les fautes d'orthographe et de syntaxe sur un aussi gros volume de mots j'ai fais du mieux que j'ai pus.
L'homme est une prison ou l'âme reste libre. Victor Hugo

Avatar de l’utilisateur
Lord Kitetsu
Empereur
Messages : 8878
Inscription : jeu. mars 31, 2005 8:10 pm
Contact :

Re: L'asie et la création d'oeuvre littéraire

Messagepar Lord Kitetsu » mar. août 07, 2018 10:28 pm

C'est pareil que n'importe quelle série qui dépasse son matériau de base à cause/grâce au succès. Prison Break par exemple, de tête, parmi les plus connues.

C'est pas vraiment réservé aux asiatiques.
Image

Avatar de l’utilisateur
Kenshins
Moussaillon
Messages : 87
Inscription : mar. mai 26, 2009 1:09 pm
Localisation : En Albion

Re: L'asie et la création d'oeuvre littéraire

Messagepar Kenshins » mar. août 07, 2018 11:40 pm

c'est bien pour ça que j'ai parler d'oeuvre littéraire, les séries et le cinéma c'est encore autre chose.
L'homme est une prison ou l'âme reste libre. Victor Hugo

Revenir vers « Autres »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 6 invités